Retour

Rénovation électrique, quelle est la démarche à réaliser ?

rénovation électrique

06 avr. 2021

Pour des raisons de confort et de sécurité, votre installation électrique doit être irréprochable. Mais comment faire pour bénéficier d’une rénovation électrique réussie ? Dans cet article, on vous dit tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

Les questions à se poser avant toute installation

Avant de faire appel à un professionnel, vous devez mettre au clair vos objectifs.

Votre matériel électrique est défectueux ? N’attendez pas la panne électrique, la surchauffe ou d’autres accidents domestiques : faites appel à un électricien.

Si vous souhaitez mettre aux normes une ancienne installation, demandez un diagnostic électrique. Vous en aurez pour environ 100 € TTC.

Réaliser des travaux électriques peut également s’inscrire dans un cadre plus large : décloisonnement, pose de nouveaux raccordements, installation domotique, etc.

Les étapes d’une rénovation électrique

Les diagnostics électriques

Réalisé par un électricien, le diagnostic est une étape incontournable pour réussir vos travaux d’installation ou de rénovation électrique. Il vous permet d’avoir une idée précise de l’état général de votre système électrique.

Les plans de la nouvelle installation électrique

Vous pouvez alors préparer les plans de votre nouvelle installation. Accompagné par électricien un professionnel, listez toutes les modifications nécessaires : changement de câbles et fils électriques, ajout de prises et interrupteurs, changement du tableau électrique, etc. Établissez un plan précis des travaux.

La réalisation des travaux

Le chantier peut démarrer. Il faut commencer par le démontage de vos anciens équipements électriques, une fois le courant coupé, bien entendu.

Il ne reste plus qu’à procéder à la rénovation : remise aux normes, emplacement ou ajout de nouveaux équipements, installation des circuits électriques, installation d’un nouveau tableau électrique, etc.

Choisir les bons raccordements

Il existe deux types de raccordements : le raccordement apparent et le raccordement encastré.

Le raccordement apparent est l’option la plus classique : les câbles électriques sont situés à l’extérieur des plinthes. Il est notamment conseillé lorsque seule une partie du réseau électrique est remplacée ou lorsque la rénovation concerne une buanderie ou un garage.

Le raccordement encastré ou raccordement intégré est plus esthétique, mais aussi plus coûteux et plus difficile à mettre en place. Comme le circuit électrique est caché derrière les murs, il faut aussi prévoir des travaux de petite maçonnerie et de peinture.

Le respect des normes en vigueur

En France, toute installation électrique neuve dépend de la norme électrique NF C15-100. Voici ses exigences, dans les grandes lignes :

  • des couleurs et des dimensions spécifiques pour les fils ;
  • une prise de terre obligatoire ;
  • un nombre limité de prises électriques dans chaque pièce ;
  • un disjoncteur dans chaque circuit ;
  • une protection différentielle à chaque départ de circuit ;
  • des obligations précises dans les pièces à risque comme la cuisine ou la salle de bains.

Ce qu’il faut retenir

  • Avant de vous lancer dans des travaux électriques, clarifiez votre situation. Procédez-vous à une rénovation d’ancienne installation, à une remise aux normes ou à une installation de nouveaux équipements électriques ? ;
  • avant de démarrer le chantier, réalisez un diagnostic électrique et établissez des plans précis de votre future installation ;
  • faites appel à un artisan certifié pour vous accompagner dans vos travaux. Sur Guide Artisan, vous trouverez des électriciens près de chez vous dans toute la Picardie !
Trouver votre artisan Électricien

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation